Actualités syndicales

Mobilisation du 24 septembre 2019 – Réforme des retraites

Le rapport Delevoye publié pendant l’été 2019 trace les contours de la réforme des retraites annoncée par Emmanuel Macron. Son objectif : diminuer le montant des pensions de toutes et tous, les enseignants étant particulièrement visés, avec une baisse du montant estimé de la retraite comprise entre 23 et 30 % pour une durée de cotisation complète.
Ainsi les estimations faites par la FSU laissent apparaître une perte qui va de 274 à 952 euros.

Le SNUEP-FSU et la FSU  appellent l’ensemble des personnels à s’inscrire dans les mobilisations. Un préavis de grève a été déposé par la FSU au niveau national.

Rendez-vous à 14h place de la République. Le cortège se dirigera vers Nation. Rendez-vous en milieu de cortège sous le ballon FSU Ile de France

Le SNUEP-FSU appelle a faire de cette journée d’action une étape pour permettre à la Profession de s’emparer de cette question afin de poursuivre et d’amplifier les mobilisations sur les retraites.
Pour organiser les discussions dans votre établissement (heures d’information syndicale, réunions etc) : 

Vous trouverez  :

1) le 24 pages de la FSU sur les retraites.

2) Le tract retraite de la FSU.

2) Le Communiqué intersyndical régional FSU, CGT, Solidaires, UNEF et UNL.

 

————————————————————————

9 OCTOBRE SE MOBILISER POUR D’AUTRES CHOIX POUR LES SERVICES PUBLICS

Nos organisations s’inscrivent dans la journée interprofessionnelle d’action du 9 octobre.

Avec les salarié·e·s du privé, les chômeurs-chomeuses, les étudiant·e·s et les lycéen·ne·s, cette mobilisation sera l’occasion de dire une nouvelle fois notre refus des politiques libérales qui maltraitent les plus démuni·e·s et octroient toujours davantage aux plus fortuné·e·s.

Le tract du 9 octobre ici

Depuis plus d’un an, le président de la République, le Premier ministre et le gouvernement accumulent les mesures régressives et mettent en oeuvre une politique d’austérité pour le plus grand nombre, satisfaisant ainsi les voeux d’une minorité tournée vers une société de profit qui considère le service public comme une charge financière inutile.

Après les attaques frontales contre le Code du travail, les prestations sociales, les retraité·e·s, la SNCF et les cheminot·e·s, les projets en matière d’assurance chômage et de retraite laissent craindre le pire.

Dans ce contexte général, la Fonction publique et ses agent·e·s sont, malheureusement, placé·e·s aux premières loges de cette frénésie libérale.
Gel prolongé de la valeur du point d’indice, rétablissement du jour de carence, suppressions d’emplois, mobilité forcée, abandon des missions, privatisations… la liste des reculs serait trop longue à énumérer.

Et les chantiers actuels — recours accru aux non titulaires, mise à mal des organismes consultatifs, salaire au mérite — sont tout sauf rassurants.
Mais, si les dangers sont réels, la cause est loin d’être entendue, d’autant plus que l’opinion nous soutient, nos concitoyen·e·s sont attaché·e·s aux services publics.
Les organisations syndicales ont donc, plus que jamais dans la période, un rôle essentiel à jouer pour à la fois porter des propositions alternatives et organiser la riposte unitaire.

C’est ce que nous faisons en appelant les agents de la Fonction publique à se mobiliser le plus massivement possible le 9 octobre.

Pour :

  • Le dégel de la valeur du point d’indice et des augmentations générales des salaires ;
  • L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes ;
  • Les créations d’emplois dans les nombreux services qui en ont besoin ;
  • La résorption de la précarité et un plan massif de titularisation ;
  • Le renforcement du statut général et des statuts particuliers ;
  • L’amélioration des systèmes de retraite par répartition et le maintien des régimes spéciaux ;
  • La défense et le développement des missions publiques ;
  • L’arrêt des réformes régressives engagées contre les intérêts des usager·e·s et des personnels.

———————————————————————————-

Une partie du bureau académique du SNUEP-VERSAILLES lors de la mobilisation du 27/09/2018 à Paris.

———————————————————————————–

La réforme « Blanquer » de la voie professionnelle va aggraver nos conditions de travail, supprimer des postes dans toutes les disciplines et entraver la réussite des jeunes !


L’intersyndicale CGT Éduc’action, SNUEP-FSU, SNEP FSU, Sud Éducation, SNALC, SNCL FAEN, SIES appelle les personnels à se mobiliser en :
-Organisant des heures mensuelles d’information intersyndicale la semaine du 17 au 21 septembre 2018 dans tous les établissements pour informer la profession des conséquences de la réforme ;

Téléchargez ici  le document avec nos mandats et nos positions pour chacun des thèmes.

Télécharger (PDF, 441KB)

Télécharger les grilles horaires BAC PRO.

Télécharger les grilles horaires CAP.

Télécharger ici  diaporama pour l’animation de votre HIS.

Télécharger (PPTX, 1.02MB)

– Construisant ensemble une journée de grève le jeudi 27 septembre 2018.

Télécharger (PDF, 282KB)

 

Académie de Versailles