Amplifier le mouvement: seule réponse valable aux annonces ministérielles.

Les annonces du Premier ministre sur la réforme des retraites montrent que nos dirigeants refusent d’entendre la colère des personnels et leurs revendications. Le gouvernement n’apporte aucune réponse à la contestation historique qui s’organise dans l’ensemble de la société depuis le 05 décembre. Il refuse de réduire les injustices existantes notamment concernant les inégalités entre les femmes et les hommes.

Lire le communiqué complet du snuep-fsu ici.

Les professeur·es de lycée professionnel (PLP) mobilisé.es sont conscient·es de l’orientation ultra-libérale de cette réforme qui a pour seul objectif de baisser le montant de leur pension et d’augmenter l’âge de départ. L’alignement annoncé des pensions de l’ensemble des cadres A n’est aucunement une garantie du maintien des niveaux de pensions pour les enseignant·es. Au contraire c’est le risque d’un nivellement par le bas pour tou·tes. Les PLP ne sont pas dupes des effets de manche de E. Philippe et de sa communication ministérielle qui ne résiste pas à l’épreuve de la réalité.

Le ministre Blanquer ose encore annoncer que son objectif est d’améliorer l’attractivité du métier, le bien-être et la santé au travail des enseignant·es. Pourtant, en imposant sa réforme, il a profondément dégradé les conditions de travail des PLP. Il n’a même pas daigné s’expliquer ni apporter des mesures suite à l’alerte sociale déposée par SNUEP-FSU au CHSCT ministériel qui a pourtant confirmé les risques psycho-sociaux liés à la réforme.

Concernant les salaires, rien n’est sur la table! Les PLP n’ont aucune confiance en ce ministre et exige un budget dédié pour une revalorisation salariales immédiate sans contrepartie.

Pour le SNUEP-FSU, Ce n’est pas en martelant sans cesse les mêmes contre-vérités que le gouvernement calmera les ardeurs de la rue.

Par sa tentative de diviser les générations et les catégories, pourtant toutes lésées par le projet, le gouvernement démontre son cynisme.

Les PLP sont déterminé·es à maintenir la pression sur le gouvernement.

Le SNUEP-FSU soutient tous les établissements qui reconduisent d’ores et déjà la mobilisation.

Il appelle tous les personnels des lycées professionnels à la grève dès le jeudi 12 décembre, à se retrouver dans les manifestations samedi 14 et à amplifier les mobilisations dans la grève interprofessionnelle le mardi 17 décembre. Jeunes, retraité·es, salarié·es du privé et du public, disons haut et fort notre opposition à la retraite à points!Plus que jamais nous pouvons gagner! Ensemble mettons un coup d’arrêt à cette réforme injuste.