BONS VŒUX 2022

L’année 2021 s’est écoulée au rythme de la prolifération du virus et de ses variants (delta, omicron). Les confinements, jauges puis assouplissements ou retour à une vie presque normale se sont succédés avec derrière des dégâts humains, qu’il parait, pour l’heure difficile de mesurer. 
Comme l’année dernière, le SNUEP-FSU et la FSU ont tenu et tiennent encore, dans ce contexte bien difficile, leurs rôles (essentiels) dans toutes les instances et particulièrement les CHSCTM, A et D pour continuer à protéger au mieux les personnels et les élèves.
Le congrès du SNUEP-FSU de juillet 2021 a permis à notre organisation de se fixer de nouveaux mandats. Il fait nul doute que, celui de la FSU de fin janvier 2022, permettra à notre fédération de les renforcer, et surtout, nous l’espérons, de réfléchir le syndicalisme de demain dans une société en phase d’émiettement.

Que retenir de cette année 2021 ?

Les enseignants comme tous les autres agents de la fonction publique ont montré et continuent à démontrer leur dévouement, leur adaptabilité, ainsi qu’un professionnalisme sans faille malgré, le manque de moyens,  des conditions de travail bien dégradées et un pilotage bien souvent défaillant ou les contre-ordres succèdent aux ordres dans l’impréparation la plus totale.
La réunion de cette semaine avec le ministère en est la plus parfaite illustration. Alors que “le raz de marée omicron” déferle sur la France,  ” Il n’y a aucune raison de changer quoique ce soit pour le moment ; la FAQ est claire et le décret suffisant.”. La seule consigne “prendre la café debout devant la machine à café sera désormais interdit”.  C’est au mieux ubuesque voire plutôt grotesque.

Pour le reste.

La rentrée 2022, verra comme l’année antérieure, la suppression de 440 emplois dans le second degré.Les négociations salariales dans la FP n’étaient qu’une vaste fumisterie. Du fait de l’inflation, c’est 6% du pouvoir de vivre qui a été perdu depuis 2017(voir lettre électronique de décembre). Le grenelle, très insuffisant au demeurant, n’a touché que 54% des personnels et n’a pas permis de freiner la paupérisation de nos métiers.

L’année 2021 aura été une année, une nouvelle fois très difficile, pour les personnels de l’éducation nationale mais aussi pour l’ensemble des salariés qui aujourd’hui apprennent à vivre avec.
Notre fédération restera attentive aux restrictions des libertés qui pourraient accompagner des mesures gouvernementales souvent prises dans le secret d’un conseil de défense qui rime avec absence de démocratie. 

Le bureau académique du SNUEP-FSU Versailles vous adresse ses meilleurs vœux de bonheur et de santé pour l’année 2022.
Nous vous souhaitons une bonne année 2022 revendicative mais aussi altruiste, fraternelle et bienveillante.

Syndicalement,
Pour le bureau académique
RIEUX Ruth – BETTAYEB Rafikha – GUYON Olivier

Secrétaires académiques