Archives de catégorie : Action

Le mardi 19 mars 2019 : toutes et tous en grève.

Le gouvernement a confirmé les grandes lignes de la réforme de la Fonction Publique : suppressions de postes, attaque contre le statut, remise en cause des instances de dialogue social…Ainsi, le gouvernement envisage de supprimer la quasi totalité des compétences des commissions paritaires et permettrait une diminution du nombre des CHSCT (comités hygiène, sécurité, conditions de travail) en les fusionnant avec les CT (comités techniques).
Les CAP ne seraient plus consultées sur aucun acte de gestion et ne seraient même plus des instances de recours pour les mouvement des personnels et les promotions….

Plus globalement,c’est l’esprit même de la Fonction Publique, servir l’intérêt général, et donc notre modèle social, qui est attaqué.
Une réaction d’ampleur est indispensable !

L’intersyndicale de la Fonction Publique CGT, FO, FSU et SOLIDAIRES appelle les Fonctionnaires à se mobiliser le mardi 19 mars, dans le cadre de la journée d’action interprofessionnelle.
Communiqué :Public/privé, tous ensemble le 19 mars.

Vous trouverez ci-dessous :

1) Le tract FSU à afficher et distribuer soit par voie papier soit par voie électronique et cela le plus largement possible.

2) Le tract du SNUEP-FSU d’appel à la mobilisation.

Télécharger (PDF, 147KB)

Voir aussi notre dossier Fonction Publique, s’informer et se mobiliser face au big bang qui se prépare

La FSU Ile de France appelle à la mobilisation et à la grève, avec les Unions régionales CGT, FO, Solidaires, l’Unef et l’UNL.


DÉPART DE LA MANIFESTATION PARISIENNE 13H
RER Luxembourg Place Edmond Rostand
Voir le communiqué intersyndical commun en PJ

Projet de loi Fonction publique: la FSU quitte le Conseil Commun de la Fonction Publique pour réaffirmer ses désaccords !

La FSU a décidé, avec 6 autres fédérations de fonctionnaires, de quitter la séance du Conseil commun de la Fonction publique.

Le Ministre  a remis aux organisations syndicales, le projet de loi portant sur la transformation de la Fonction publique qui reprend la quasi totalité des orientations qui font désaccord depuis plus d’un an: recours accru au contrat, individualisation de la rémunération, fusion des instances, remise en cause des CAP, remise en cause des accords locaux dans la Fonction publique territoriale…autant de mesures qui constituent une régression sans précédent dont les conséquences seront néfastes tant pour les usager-es que pour les agent-es.
La FSU considère que ce projet de loi doit être suspendu d’autant que le gouvernement a initié un débat dans le pays qui porte aussi sur la question des services publics et dont les conclusions restent à venir.
Les Lilas, 13 février 2019