Archives de catégorie : SNES-FSU

Moins 440 emplois pour faire réussir nos élèves, sérieusement ?

« L’école, c’est du sérieux » affirmait il y a quelques jours Jean-Michel Blanquer sur les ondes d’une matinale radio. Le comité technique ministériel du jour consacré à la préparation de la prochaine rentrée va montrer une fois de plus le gouffre entre les paroles et les actes du Ministre.
Les collèges et les lycées publics vont connaître 440 suppressions d’emplois d’enseignants ! Sur l’ensemble du quinquennat, le second degré aura perdu 7900 emplois, soit l’équivalent de 175 collèges rayés de la carte. Le bilan est lourd aussi dans la voie professionnelle : 1250 destructions d’emploi en 4 ans. La confirmation que les conditions de travail des personnels et de scolarisation des élèves dans les collèges et les lycées ne sont pas la priorité de ce ministre. On notera d’ailleurs
que le SNU a bénéficié de plus d’attention avec la création de 80 emplois de chefs de projet SNU.
Le message politique a au moins le mérite de la clarté à défaut de l’ambition éducative et pédagogique.

Lire le communiqué SNES/SNEP/SNUEP complet du 15/12/2021

Le ministère accentue l’opacité du mouvement

Plutôt que de chercher les moyens de fluidifier le mouvement des personnels enseignants et de lever les blocages qu’il crée lui-même par ses choix de principes de gestion, la faiblesse des recrutements, le ministère instaure des possibilités de petits bricolages à la main par les
services déconcentrés par la mise en place dès 2022 d’un mouvement national de postes à profil (POP). Cette mise en place s’est faite dans la précipitation, sans réflexion poussée et sans concertation avec les représentant-es des personnels.

Lire le communiqué SNES/SNEP/SNUEP/SNUIPP complet du 25/11/2021

Conclusions du Grenelle : vers un Nouvel affaiblissement du service public d’Éducation

Lors de la présentation des conclusions du Grenelle de l’Education, Jean-Michel Blanquer a annoncé de nouvelles discussions avec les organisations syndicales censées améliorer les conditions de travail et de revalorisation des personnels. Au bout de trois semaines et de dizaines d’heures de réunion, encore une fois,le gouffre est immense entre les paroles et les actes.Les groupes de travail avaient d’emblée des contours très flous. Pour exemple l’atelier dit « esprit d’équipe »reste à ce jour une énigme puisqu’il y a été question de tout sauf…du travail en équipe ! Mais derrière le flou, ont été confirmé des projets particulièrement dangereux pour nos métiers. Certaines mesures annoncées risquent aussi de renforcer les inégalités salariales entre les femmes et les hommes.

Lire le communiqué entier du 1207/2021 SNES/SNEP/SNUEP/SNUIPP du 12/07/2021.

Rentrée 2021: pendant la pandémie, la casse continue!

La France traverse une crise sociale sans précédent. Pourtant le Ministère prépare la rentrée 2021 avec une forme de légèreté coupable sans prendre la mesure du caractère exceptionnel de la situation, ni même de l’état du second degré, exsangue après 4 ans de suppressions de postes, alors même que les effectifs augmentent.

Lors du comité technique ministériel préparant la rentrée 2021, les chiffres présentés confirment que l’avenir des collégiens, des lycéens et les conditions de travail des personnels ne sont pas la priorité de ce ministre. 1883 suppressions d’emplois de professeurs dans les collèges et les lycées, aucune création de postes de CPE, ou PsyEN alors même que les collèges et les lycées vont accueillir 43500 élèves supplémentaires. Les choix opérés prétendant pallier la crise économique laisse de nombreux jeunes sur le côté.

Lire le communiqué des SN de la FSU du 16/12 complet ici.

Affectations des stagiaires professeurs, CPE, Psy-ÉN du second degréLe ministère entre opacité et abonné absent

Les premières affectations en académie des lauréats des concours viennent d’être publiées. Les défauts d’application de la note de service nationale d’affectation des stagiaires sont conséquents et l’absence d’information aux personnels comme aux organisations syndicales représentatives ne font qu’empirer la situation.

Certains futurs stagiaires découvrent avec stupeur que leur affectation ne tient aucun compte de leur situation familiale, y compris lorsqu’ils sont parents. D’autres, qui auraient dû être maintenus dans l’académie où ils ont exercé, seront pourtant affectés dans une autre académie.

Ces collègues tentent désespérément de joindre le ministère mais personne ne leur répond et la réglementation ne prévoit aucune possibilité de recours. Ils se tournent vers les syndicats, en premier ceux de la FSU, mais la loi de la transformation de la Fonction publique a privé d’informations les organisations syndicales représentatives des personnels. Ces informations permettaient pourtant aux représentants de ces organisations d’analyser la situation des collègues et de les conseiller efficacement pour formuler une révision d’affectation ou demander une réparation d’erreur.

Les syndicats de la FSU défendront néanmoins les collègues de toutes les façons possibles et inter-viendront auprès du MEN où, faute de personnel en nombre suffisant, il est difficile aux néo-recru-tés d’avoir une écoute et des réponses.Alors que le ministre met en avant la GRH comme enjeu de la 2e partie du quinquennat, il est inconcevable que les néo-recrutés soient confrontés à un tel mur du silence de la part du ministère. Il est urgent que la DGRH du ministère de l’Éducation Nationale en revienne à une gestion des personnels et notamment des nouveaux entrants, transparente fondée sur le dialogue social et ayant pour souci le bien-être de ses personnels.

Courrier commun des snes, snep et snuep-FSU au ministre sur les moyens pour la rentrée.

Monsieur le Ministre,

Nous ne savons pas quand finira le confinement, quand nous pourrons regagner les établissements scolaires ni même si nous pourrons reprendre avant les congés d’été. Or, quels que soient les efforts des personnels pour éviter la déscolarisation de nombreux jeunes, mettre en place des dispositifs pédagogiques diversifiés, chacun voit bien que rien ne remplace le groupe classe, les dynamiques créées en son sein, la levée des implicites possible par la présence du professeur.

Le courrier intégral ici.

Continuer la lecture de Courrier commun des snes, snep et snuep-FSU au ministre sur les moyens pour la rentrée.