Archives de catégorie : SNUEP-FSU

Affectations des stagiaires professeurs, CPE, Psy-ÉN du second degréLe ministère entre opacité et abonné absent

Les premières affectations en académie des lauréats des concours viennent d’être publiées. Les défauts d’application de la note de service nationale d’affectation des stagiaires sont conséquents et l’absence d’information aux personnels comme aux organisations syndicales représentatives ne font qu’empirer la situation.

Certains futurs stagiaires découvrent avec stupeur que leur affectation ne tient aucun compte de leur situation familiale, y compris lorsqu’ils sont parents. D’autres, qui auraient dû être maintenus dans l’académie où ils ont exercé, seront pourtant affectés dans une autre académie.

Ces collègues tentent désespérément de joindre le ministère mais personne ne leur répond et la réglementation ne prévoit aucune possibilité de recours. Ils se tournent vers les syndicats, en premier ceux de la FSU, mais la loi de la transformation de la Fonction publique a privé d’informations les organisations syndicales représentatives des personnels. Ces informations permettaient pourtant aux représentants de ces organisations d’analyser la situation des collègues et de les conseiller efficacement pour formuler une révision d’affectation ou demander une réparation d’erreur.

Les syndicats de la FSU défendront néanmoins les collègues de toutes les façons possibles et inter-viendront auprès du MEN où, faute de personnel en nombre suffisant, il est difficile aux néo-recru-tés d’avoir une écoute et des réponses.Alors que le ministre met en avant la GRH comme enjeu de la 2e partie du quinquennat, il est inconcevable que les néo-recrutés soient confrontés à un tel mur du silence de la part du ministère. Il est urgent que la DGRH du ministère de l’Éducation Nationale en revienne à une gestion des personnels et notamment des nouveaux entrants, transparente fondée sur le dialogue social et ayant pour souci le bien-être de ses personnels.

Baccalauréat professionnel 2020: des modalités qui doivent rester exceptionnelles

La forte augmentation, de plus de 11 points, du taux de réussite aux épreuves du 1ergroupe du bac professionnel en cette session 2020 ne peut a priori qu’inciter le SNUEP-FSU à féliciter les lauréat-es. Tout au long du processus de consultations organisé par le ministère sur l’aménagement des épreuves en raison de la crise sanitaire, le SNUEP-FSU a porté deux objectifs majeurs : maintenir l’équité entre les candidat-es face à l’examen, quelle que soit leur filière, leur établissement ou leurs classes, et tenter de préserver la «valeur»des diplômes tant pour l’insertion professionnelle que pour la poursuite d’études.

Le communiqué du SNUEP-FSU complet ici.

Continuer la lecture de Baccalauréat professionnel 2020: des modalités qui doivent rester exceptionnelles

Formation professionnelle des jeunes: des décisions qui oublient la voie scolaire

Lors du comité de suivi de la réforme de la voie professionnelle du 17 juin, le ministre a annoncé ses projets pour la prochaine rentrée.

Le SNUEP-FSU acte positivement deux propositions qui nécessiteront néanmoins des clarifications sur les moyens engagés. La première concerne l’augmentation du nombre de places dans les STS qui manquent cruellement pour nos élèves car tous les ans ce sont près de 50 000 bachelier·es professionnels qui s’en voient refuser l’accès.

La seconde concerne les classes de terminales qui pourront enfin bénéficier d’un enseignement de «culture générale et philosophique». Le SNUEP-FSU porte depuis longtemps cette revendication et regrette le caractère facultatif de cette proposition. Si l’équipe pédagogique le met en place, cet enseignement de philosophie sera financé par les heures de co-intervention. Pour le SNUEP-FSU, l’enseignement de philosophie doit être généralisé et pleinement financé par des moyens supplémentaires dans les dotations horaires et par des formations pour les enseignant·es.

Le communiqué du SNUEP-FSU complet ici.

Continuer la lecture de Formation professionnelle des jeunes: des décisions qui oublient la voie scolaire

capa hors classe

Pour le tableau d’avancement, la CAPA prévue initialement le 4 juin a été transformée en GT.

Nous vous rappelons que les organisations syndicales avaient demandé à ce qu’un groupe de travail préalable(non prévu à la base) puisse se tenir en amont de la CAPA pour pouvoir étudier les documents avec la précision nécessaire.

La CAPA s’est déroulée le 16 juin. comme convenu.

Vous trouverez ici notre déclaration complète lue lors de la CAPA du 16 juin.

Plutôt que de «tirer» sur les profs, regarder la gestion du ministre Blanquer et ses effets

Depuis quelques jours sévit un véritable «prof bashing» dans beaucoup de médias qui pointent un prétendu chiffre de 5% à 6% d’enseignant·es qui seraient sorti·es des radars pendant le confinement ou en arrêt maladie de «complaisance» !

À l’origine, des propos abjectes tenus en privé par le ministre lui-même et ceux d’un ancien membre du cabinet dans un journal. Le relai médiatique ne s’est malheureusement pas fait attendre et les éditos ou reportages se multiplient pour jeter de nouveau le discrédit sur la profession, en utilisant des estimations «au doigt mouillé» plutôt que des chiffres fiables inexistants. La ficelle est grosse.

Le communiqué du SNUEP-FSU complet ici.

Continuer la lecture de Plutôt que de «tirer» sur les profs, regarder la gestion du ministre Blanquer et ses effets

Épreuve de contrôle 2020 : pour rattraper quoi ?

L’épreuve dite “de contrôle” instaurée pour le baccalauréat professionnel afin de pallier la baisse du taux de réussite consécutive à la réforme du bac pro en 3 ans, n’a jamais été remise en cause, par quelque gouvernement que ce soit, depuis sa création.

Le communiqué complet du SNUEP-FSU ici.

Continuer la lecture de Épreuve de contrôle 2020 : pour rattraper quoi ?

Plutôt qu’un nouveau plan de relance de l’apprentissage, investir dans le service public de la formation professionnelle.

Le gouvernement vient d’annoncer un plan de relance de l’apprentissage qui fait partie des mesures pour soi-disant
répondre une fois de plus au chômage des jeunes largement susceptibles d’être les premières victimes
de la crise économique à venir.
Comme à chaque crise économique, l’apprentissage, système de formation très dépendant de ce type de
conjoncture, se retrouve en très grande difficultés. Les branches professionnelles annoncent aujourd’hui entre
20 et 40 % de baisse des contrats d’apprentissage. Le phénomène est d’autant plus inquiétant que la dernière
réforme de la formation professionnelle de 2018, en modifiant le financement de l’apprentissage par un
financement au contrat, fragilise l’équilibre financier des CFA. Si rien n’est fait, nombre d’entre eux pourraient
fermer et mettre des milliers de jeunes à la rue sans solutions de formation.

Le communiqué du SNUEP-FSU complet ici.

Continuer la lecture de Plutôt qu’un nouveau plan de relance de l’apprentissage, investir dans le service public de la formation professionnelle.

Réouverture des lycées professionnels: la prudence reste de mise

Depuis le début de cette crise sanitaire, les revendications et interpellations du SNUEP-FSU ont toujours été guidées par la priorité donnée à la protection de la santé des personnels et des élèves. Les dernières informations révèlent des indicateurs sanitaires qui semblent s’améliorer donnant ainsi une légitimité à la décision de réouverture des lycées professionnels.

Le communiqué complet du SNUEP-FSU ici.

Continuer la lecture de Réouverture des lycées professionnels: la prudence reste de mise

le snuep-fsu écrit au president des regions de france

Monsieur le Président de Régions de France,

Nous savons que la pandémie est loin d’être maitrisée et qu’il nous faudra vivre encore de nombreux mois avec le Covid-19. Cette période que nous connaissons est inédite et c’est dans ce contexte que les lycées professionnels doivent réouvrir progressivement à partir du 2 juin si la situation sanitaire le permet. Le retour des lycéen·nes en juin ne sera que partiel et permettra d’expérimenter la mise en œuvre du protocole sanitaire qui devrait,en tout état de cause, être maintenu à la rentrée de septembre.Il nous faut donc, dès à présent, préparer la rentrée de tou·tes les élèves pour qu’ils et elles puissent se former dans les meilleures conditions. Dans ce cadre, il nous est apparu important de vous interpeller sur certains points qui relèvent de votre compétence.

La lettre intégrale du SNUEP-FSU ici.

Continuer la lecture de le snuep-fsu écrit au president des regions de france