Déclaration FSU au CSE des 21 et 22 mars 2019

M. Le Ministre.

Vous poursuivez votre politique éducative rétrograde et libérale sans prendre en compte ni l’expertise professionnelle des acteurs de terrain, ni les avis de leurs organisations syndicales, ni ceux de l’ensemble de la communauté éducative.Vous persistez donc à transformer en profondeur notre système éducatif en imposant de nombreuses mesures, très négatives pour les jeunes comme pour les personnels, à marche forcée.

La déclaration complète ici.

Continuer la lecture de Déclaration FSU au CSE des 21 et 22 mars 2019

Communiqué SNUEP-FSU – Devant le refus de dialogue du ministère, le SNUEP-FSU quitte le conseil supérieur de l’Éducation

Lors du conseil supérieur de l’Éducation (CSE) du 21 mars 2019, le SNUEP-FSU a dénoncé une fois de plus la précipitation avec laquelle les projets de programmes de la voie professionnelle ont été conçus puisque moins de deux mois auront suffi pour que le CSP les présente. Les organisations syndicales ont été consultées à la hâte dans des réunions où ont pu être abordés jusqu’à 6 programmes en même temps.La consultation des enseignant·es n’a pas été non plus satisfaisante et les résultats n’ont pas été diffusés en amont de ce CSE.

Continuer la lecture de Communiqué SNUEP-FSU – Devant le refus de dialogue du ministère, le SNUEP-FSU quitte le conseil supérieur de l’Éducation

Conseil Supérieur de la Fonction publique de l’État – 14 mars 2019 Déclaration de la FSU

Comme d’autres organisations syndicales, la FSU a refusé de siéger aux premières réunions du Conseil supérieur de la Fonction publique de l’État et du Conseil Commun de la Fonction publique devant examiner le projet de loi relatif à la transformation de la Fonction publique.

La déclaration FSU complète ici.

Continuer la lecture de Conseil Supérieur de la Fonction publique de l’État – 14 mars 2019 Déclaration de la FSU

Le mardi 19 mars 2019 : toutes et tous en grève.

Le gouvernement a confirmé les grandes lignes de la réforme de la Fonction Publique : suppressions de postes, attaque contre le statut, remise en cause des instances de dialogue social…Ainsi, le gouvernement envisage de supprimer la quasi totalité des compétences des commissions paritaires et permettrait une diminution du nombre des CHSCT (comités hygiène, sécurité, conditions de travail) en les fusionnant avec les CT (comités techniques).
Les CAP ne seraient plus consultées sur aucun acte de gestion et ne seraient même plus des instances de recours pour les mouvement des personnels et les promotions….

Plus globalement,c’est l’esprit même de la Fonction Publique, servir l’intérêt général, et donc notre modèle social, qui est attaqué.
Une réaction d’ampleur est indispensable !

L’intersyndicale de la Fonction Publique CGT, FO, FSU et SOLIDAIRES appelle les Fonctionnaires à se mobiliser le mardi 19 mars, dans le cadre de la journée d’action interprofessionnelle.
Communiqué :Public/privé, tous ensemble le 19 mars.

Vous trouverez ci-dessous :

1) Le tract FSU à afficher et distribuer soit par voie papier soit par voie électronique et cela le plus largement possible.

2) Le tract du SNUEP-FSU d’appel à la mobilisation.

Télécharger (PDF, 147KB)

Voir aussi notre dossier Fonction Publique, s’informer et se mobiliser face au big bang qui se prépare

La FSU Ile de France appelle à la mobilisation et à la grève, avec les Unions régionales CGT, FO, Solidaires, l’Unef et l’UNL.


DÉPART DE LA MANIFESTATION PARISIENNE 13H
RER Luxembourg Place Edmond Rostand
Voir le communiqué intersyndical commun en PJ

Transition écologique juste et durable: l’affaire de toutes et tous !

Réchauffement climatique, perte considérable  de la biodiversité, épuisement des ressources naturelles, pollutions des océans, usage immodéré de produits phytosanitaires, dissémination de perturbateurs endocriniens… Les dégradations sont nombreuses et atteignent souvent des seuils d’irréversibilité à court terme. Les conséquences pour les populations sont de plus en plus dramatiques.

Continuer la lecture de Transition écologique juste et durable: l’affaire de toutes et tous !

Apprentissage : la destinée des élèves de 3e prépa-métiers

Le ministère de l’éducation nationale a présenté, lors du conseil supérieur de l’éducation (CSE) du 11 mars, un arrêté qui définit les objectifs et l’organisation pédagogique de la classe de 3e « prépa-métiers » pouvant être implantée en collège, LP ou LPO. Cette classe remplace les 3e prépa-pro actuelles.

Par la suppression du DIMA, qui ne concernait qu’un très petit nombre de jeunes et par la mise en place de cette nouvelle 3e, l’objectif de préparer davantage les jeunes à entrer en apprentissage risque bien d’être prochainement atteint. Pour le SNUEP-FSU, qui a toujours dénoncé l’orientation précoce en apprentissage, ces classes renforceront les difficultés des élèves puisque ces dernier·es ne sont pas celles et ceux que les entreprises embauchent.

La logique du ministère qui prévaut à la mise en place de cette classe reste la même que celle mise en place par la réforme de la voie professionnelle : moins d’heures au global pour les élèves sans moyens supplémentaires pour les personnels. Ce ne sont pas les deux heures à travailler en effectifs réduits pour la consolidation en Français et en Mathématiques qui vont permettre de remédier efficacement aux difficultés des élèves. Par rapport aux classes de 3e « ordinaire », les élèves auront moins d’Histoire-géographie, moins d’enseignements artistiques et moins de sciences. Surtout, aucun moyen supplémentaire n’est prévu comme par exemple pour la découverte professionnelle qui se déroulera encore en classe entière dans les ateliers.

Le SNUEP-FSU constate au final qu’il est encore une fois question de faire des économies sur le dos des élèves les plus en difficultés. Alors qu’il faudrait un enseignement et un accompagnement renforcés pour ces dernier·es ainsi que des moyens pour travailler régulièrement avec eux en effectifs réduits, le ministère profite de l’introduction de cette « nouvelle » classe pour supprimer des horaires disciplinaires.

Lors du CSE, le SNUEP-FSU a déposé un certain nombre d’amendements pour améliorer le texte et les conditions d’études des élèves et de travail des enseignant·es. Le ministère ne les ayant pas repris, il a donc émis, avec la FSU, en avis défavorable au projet du ministère.

Ici le communiqué.

La Fonction publique à la croisée des chemins : les organisations syndicales refusent de siéger au CCFP !

Les organisations syndicales de la Fonction publique CFE CGC, CFTC, CGT Fonction publique, FA FP, FO-FP, FSU, Solidaires et UNSA-FP ont décidé de ne pas participer au Conseil commun de la Fonction publique de ce jour.

Ce CCFP examine le projet de loi dit «de transformation de la Fonction publique ».

ici le communiqué complet.

Continuer la lecture de La Fonction publique à la croisée des chemins : les organisations syndicales refusent de siéger au CCFP !

Académie de Versailles