Tous les articles par admin

Communication des projets d’affectation des professeur·es de lycée professionnel

Le ministère créé du stress et méprise le paritarisme

Cette année encore, le ministère a décidé de communiquer aux enseignant-es et aux CPE les projets d’affectation au mouvement inter-académique. Ce projet n’est qu’une vision approximative du résultat final, qui n’a fait l’objet à ce stade d’aucune vérification par les organisations syndicales. Les corrections d’erreurs de barèmes, les nouvelles données (demandes tardives…) ou l’attribution de nouvelles capacités d’accueil, nous imposent la plus grande prudence. Nous savons que ce projet est loin du résultat définitif et c’est tant mieux car chaque année, grâce au travail et à l’intervention en CAPN des commissaires paritaires nationaux du SNUEP-FSU, des situations sont améliorées.

Le SNUEP-FSU dénonce cette pratique de communication du projet, qui est génératrice de stress pour les collègues en attente d’un résultat important sur le plan personnel et professionnel. Elle dénote aussi un mépris des instances paritaires et du rôle des élu·es du personnel. Les commissions administratives paritaires ne sont pas des chambres d’enregistrement des décisions de l’administration mais le lieu, où dans le respect des règles, des avancées sont possibles. Plus que jamais, le SNUEP-FSU revendique leur importance ainsi que celle du travail des élu·es pour une gestion éthique et équitable de la carrière des personnels.

PROJETS DES PROGRAMMES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

ALLER VITE POUR MIEUX VIDER LES CONTENUS D’ENSEIGNEMENT

Le ministère publie actuellement les projets de programmes des enseignements généraux du nouveau lycée professionnel, votés par le conseil supérieur des programmes. Pour la voie professionnelle, moins de trois mois auront donc suffit pour travailler sur les programmes de CAP et de 2de Bac pro, voire des trois années de Bac pro.

Lire ici le communiqué complet.

Continuer la lecture de PROJETS DES PROGRAMMES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

Projet de loi Fonction publique: la FSU quitte le Conseil Commun de la Fonction Publique pour réaffirmer ses désaccords !

La FSU a décidé, avec 6 autres fédérations de fonctionnaires, de quitter la séance du Conseil commun de la Fonction publique.

Le Ministre  a remis aux organisations syndicales, le projet de loi portant sur la transformation de la Fonction publique qui reprend la quasi totalité des orientations qui font désaccord depuis plus d’un an: recours accru au contrat, individualisation de la rémunération, fusion des instances, remise en cause des CAP, remise en cause des accords locaux dans la Fonction publique territoriale…autant de mesures qui constituent une régression sans précédent dont les conséquences seront néfastes tant pour les usager-es que pour les agent-es.
La FSU considère que ce projet de loi doit être suspendu d’autant que le gouvernement a initié un débat dans le pays qui porte aussi sur la question des services publics et dont les conclusions restent à venir.
Les Lilas, 13 février 2019

Conseil commun de la Fonction publique du 12 février 2019 – Déclaration FSU

Monsieur le ministre,

Je tiens tout d’abord à vous dire la colère de la FSU concernant la méthode utilisée pour la tenue de cette réunion.

Et ce n’est malheureusement pas la première fois que nous sommes amenés à contester la méthode de dialogue social utilisée au ministère de l’Action et des comptes publics.

Continuer la lecture de Conseil commun de la Fonction publique du 12 février 2019 – Déclaration FSU

Loi Blanquer : la confiance ne se décrète pas !

La loi Blanquer dite de « l’école de la confiance » qui avait  pour but essentiel d’abaisser l’âge de la scolarisation obligatoire à 3 ans est devenue un véritable fourre-tout au service du projet idéologique du gouvernement. La FSU y lit la volonté du Ministre de l’éducation d’imposer des transformations importantes tant dans l’organisation de l’École que dans les contenus à enseigner.
Continuer la lecture de Loi Blanquer : la confiance ne se décrète pas !

Déclaration FSU du CSE du 6 Février 2019

Non, monsieur le ministre, la confiance ne se décrète pas. Mais si j’osais, je commencerais cette déclaration en disant que la confiance, c’est comme l’amour : Il n’y a pas de confiance, il n’y a que des preuves de confiance.  Et en ce que vous concerne, les preuves de confiance sont pour l’instant bien minces.  Depuis que vous êtes en responsabilité à ce ministère vous avez fait preuve, c’est le moins que l’on puisse dire, de peu de sincérité.

téléchargez la déclaration complète ici. Continuer la lecture de Déclaration FSU du CSE du 6 Février 2019

Rapport annuel de la Cour des comptes : et si on posait les bonnes questions ?

Constatant que le déficit devrait s’établir cette année à 3,2% du PIB, repassant au-dessus des 3% exigés par Bruxelles, la Cour des comptes appelle, une nouvelle fois et sans surprise, à de nouvelles économies et particulièrement à réduire les dépenses de l’État. Elle suggère ainsi que « les objectifs de dépenses des administrations publiques votés dans les lois de finances pour 2019 (soient) parfaitement tenus, de surcroît dans un contexte de ralentissement économique ». Et le rapport «identifie» des possibilités pour le faire comme « l’amélioration de la gestion des charges de personnel dans les collectivités publiques ». Continuer la lecture de Rapport annuel de la Cour des comptes : et si on posait les bonnes questions ?