Archives de catégorie : Situation sanitaire

Communiqué de presse Pour que l’école tienne: adapter, vacciner, recruter

La reprise scolaire se fait dans un contexte sanitaire toujours préoccupant. Jeudi soir, le gouvernement a annoncé les modalités de cette reprise : retour en classe dès le 26 avril pour le premier degré, école à distance jusqu’au 3 mai pour le second degré.

Les demandes portées conjointement par nos organisations ont amené le ministre à annoncer des mesures plus fortes que celles appliquées précédemment pour cette reprise: maintien des fermetures de classes à partir d’un cas de covid, arrêt de la répartition des élèves dans les autres classes des écoles en cas de non remplacement, montée en charge de la politique de tests ou encore extension des demi jauges à tous les lycées et à certains collèges. Ce sont des mesures indispensables non seulement pour assurer le fonctionnement des écoles et établissements scolaires, mais aussi pour l’ensemble de la société afin que les écoles ne soient pas des vecteurs d’une nouvelle accélération de l’épidémie.

Lire le communiqué intersyndical complet du 25/04/2021 ici.

LA STRATÉGIE BLANQUER: UN NAUFRAGE ANNONCÉ

L’annonce de la fermeture des établissements scolaires et de la modification du calendrier des vacances scolaires par le Président de la République est un nouveau désaveu fort du ministre Blanquer. Alors que le SNUEP-FSU,avec les personnels,exigeait des mesures strictes de protection sanitaire afin de maintenir les lycées ouverts, ce dernier s’obstinait à réduire le débat à sa vision manichéenne ouverture/fermeture –taclant au passage ses homologues européens.

Le ministre porte donc la lourde responsabilité de cette nouvelle situation aucunement anticipée qui, une fois de plus, va imposer aux enseignant·es une réorganisation pédagogique dans l’urgence.

Lire le communiqué complet de du SNUEP-FSU du 31 mars 2021.

Allocution d’Emmanuel Macron: constat d’échec

Le Président de la République a annoncé une nouvelle étape dans les mesures sanitaires, pour freiner l’épidémie avec notamment l’avancée et le dézonage des congés scolaires associé à un passage en distanciel des enseignements.

Il y est acculé aujourd’hui parce qu’en dépit de ses satisfecit répétés, il s’est trompé: au cours des dernières semaines, il a pris seul les décisions, méprisant l’alerte des scientifiques comme le débat démocratique, et s’est enfoncé dans un jusqu’au-boutisme dont toute la population paie maintenant le prix lourd.

Lire le communiqué complet, suite à l’allocution du président de la république, de la FSU du 31 mars 2021.