Archives de catégorie : SNUEP-FSU

Rentrée 2021 dans la voie professionnelle : les conséquences de la politique ministérielle sont lourdes .

En Guadeloupe, Martinique et dans certaines zones de la Guyane la rentrée scolaire est reportée. La Réunion est sous surveillance avec déjà des fermetures effectives de classes. En Polynésie, la rentrée scolaire a été maintenue à tout prix mais les établissements ont finalement fermé deux semaines plus tard. Malgré ces alertes, le ministre refuse toute proposition d’aménagement de son protocole – rédigé en juillet, donc
forcément décalé du fait de la nouvelle situation sanitaire : un variant très contagieux et des élèves encore peu vacciné·es.
Pour maintenir nos établissements ouverts, une gestion plus rigoureuse de cette rentrée aurait été indispensable. Les établissements ne sont toujours pas tous équipés de capteurs de C02 ou de purificateur
d’air au prétexte de la responsabilité de leur financement. La définition des cas contacts est restée identique malgré un virus plus transmissible. La politique de tests massive, pourtant exigée par de nombreux
scientifiques, est écartée par le ministère au profit d’une politique ciblée et d’éviction des cas contacts.

Lire le communiqué du SNUEP-FSU du 27/08/2021 complet ici.

Bac pro: des résultats qui masquent la lourde responsabilité du ministre

La session 2021 du baccalauréat professionnel vient de rendre son verdict: après l’oral de contrôle, ce sont 86,7 % des candidat∙es qui sont reçu∙es, et le SNUEP-FSU tient en premier lieu à les féliciter. En effet, pour ces dernier∙es, le chemin aura été particulièrement compliqué, après deux années scolaires largement impactées par la pandémie.

Face à cette situation et malgré les demandes récurrentes du SNUEP-FSU, le ministère aura d’ailleurs fait bien peu d’efforts pour les aider! Pas d’aménagements des horaires, des dispositifs ni des contenus, sur l’année 2020-2021, pour compenser les heures perdues au printemps 2020 ou à l’occasion de la mise en place des demi-jauges. Pas de réels aménagements non plus des épreuves lors de la session 2021. En refusant ces derniers, et en annonçant tardivement des modifications dans les modalités de certification du bac pro, le ministre a délibérément pénalisé les candidat∙es dans leur préparation, après deux années d’enseignement en mode dégradé. Le SNUEP-FSU dénonce cet entêtement du ministre dont les élèves sont les principales victimes.

Lire le communiqué entier du SNUEP-FSU du 12/07/2021.

Conclusions du Grenelle : vers un Nouvel affaiblissement du service public d’Éducation

Lors de la présentation des conclusions du Grenelle de l’Education, Jean-Michel Blanquer a annoncé de nouvelles discussions avec les organisations syndicales censées améliorer les conditions de travail et de revalorisation des personnels. Au bout de trois semaines et de dizaines d’heures de réunion, encore une fois,le gouffre est immense entre les paroles et les actes.Les groupes de travail avaient d’emblée des contours très flous. Pour exemple l’atelier dit « esprit d’équipe »reste à ce jour une énigme puisqu’il y a été question de tout sauf…du travail en équipe ! Mais derrière le flou, ont été confirmé des projets particulièrement dangereux pour nos métiers. Certaines mesures annoncées risquent aussi de renforcer les inégalités salariales entre les femmes et les hommes.

Lire le communiqué entier du 1207/2021 SNES/SNEP/SNUEP/SNUIPP du 12/07/2021.

Declaration du SNUEP-FSU versailles lors de la CAPA avancement accéléré du 19 mai 2021

Le manque d’anticipation du ministère, que la FSU n’a cessé de dénoncer, conduit à une situation scandaleuse pour la session 2021 des examens. Passons sur le fait que le ministre invente l’épreuve de philosophie optionnelle pour les baccalauréats généraux et technologiques inventant au passage un imaginaire « Accompagnement personnalisé de philosophie ».
La méconnaissance et le mépris dont fait preuve ce ministre concernant l’enseignement professionnel est hélas criant. Alors que les candidats aux Bac Général et technologique n’auront à passer que deux épreuves (la philosophie et le « grand oral »), les candidats au Bac pro devront eux passer cinq épreuves écrites (dont l’épreuve professionnelle terminale écrite ou orale). Nous déplorons toujours qu’aucun aménagement n’ait été envisagé pour cette dernière alors même que cette épreuve longue est parmi les plus anxiogènes et les plus mal appréhendées par les élèves. En outre, elle va se dérouler dans des conditions de préparation très disparates entre établissements et départements du fait des conditions sanitaires. Nous dénonçons cette rupture d’égalité.

Lire la déclaration complète du SNUEP-FSU Versailles lors de la CAPA avancement accéléré du 19 mai 2021.

Le ministre fragilise encore la voie professionnelle

Face aux critiques fortes et légitimes concernant les arbitrages sur les modalités d’examens dans la voie professionnelle, la DGESCO a concédé une audience au SNUEP-FSU en amont de la publication de la FAQ sortie ce jour. Si la DGESCO a reconnu indispensable le maintien de l’épreuve professionnelle terminale écrite ou orale, nous déplorons toujours qu’aucun aménagement n’aient été décidé pour cette épreuve longue et parmi les plus appréhendées par les élèves. Alors que ces dernier∙es ont bénéficié de temps d’enseignement très disparates entre établissements et entre départements du fait des mesures sanitaires différentes, le SNUEP-FSU dénonce avec force cette absence d’aménagements.

Lire le communiqué complet du SNUEP-FSU du 12/05/2021

Aménagement des examens 2021 dans la voie professionnelle = suppression pure et simple de disciplines!

Refusant depuis plusieurs mois d’envisager tout scénario sur les examens professionnels 2021 malgré les alertes récurrentes du SNUEP-FSU, le ministre annonce enfin ses arbitrages qui apportent toujours plus de confusions et de problèmes qu’ils n’en règlent! Est-ce à dire qu’il ne comprend toujours rien à la voie professionnelle ou qu’il continue de bafouer les élèves, les familles et les personnels de la voie professionnelle?

Lire le communiqué complet du SNUEP-FSU du 06 mai 2021 sur les examens.

CAPA RECOURS du 3 mai 2021

Pour commencer nous condamnons avec la plus extrême force, l’agression dont ont été victimes nos camarades de la CGT à la fin de la manifestation du 1er mai. Rien ne peut cautionner les injures et la violence contre des syndicalistes. Il s’agit d’entraver, de fait le droit de manifester. Es auteurs de ces violences visent à détruire les réponses unitaires menées par les syndicats pour contrer les politiques ultralibérales et les attaques contre le monde du travail menées par le gouvernement.
Un an de plus et un an perdu. Une fois encore, le ministère nous prouve que le mot anticipation ne fait toujours pas partie de son vocabulaire.
Après les contre-vérités sur les jeunes (pas et puis peu contaminants), sur les chiffres de contaminations (que l’on triture pour nier les évidences), notre employeur continue à ne pas considérer les personnels d’éducation dignes d’être prioritairement vaccinés. Ce ne sont pas les pauvres créneaux arrachés pour les collègues de plus de 55 ans qui puissent corriger cette attitude, alors que bon nombre de ces derniers ont dû se débrouiller eux-mêmes auprès des pharmaciens ou de leur médecin traitant pour se faire vacciner.

Lire la déclaration complète du SNUEP-FSU du 3 mai 2021 ici.

Pour une neutralisation de la note de chef-d’œuvre en CAP

Malgré la crise sanitaire qui impacte considérablement la formation des élèves, le ministre de l’éducation nationale persiste à vouloir maintenir toutes les mesures de sa «transformation de la voie professionnelle». Ainsi, un de ses dispositifs emblématiques, le «chef-d’œuvre», pèsera lourdement sur la certification des élèves et des apprentis dès la session 2021, alors que la mise en œuvre de ce dispositif a été très chaotique.De nombreuses raisons devraient pourtant inciter le ministre à la plus grande prudence.

Dans la voie scolaire notamment, la note obtenue au chef-d’œuvre est composée à 50 % de contrôle continu et à 50 % d’un oral devant un jury. Les textes définissant ces modalités d’examen sont parus au BOEN en 2020 alors que la première année de formation était assez largement entamée. Sur cette même première année, le premier confinement est intervenu mi-mars, obérant toute possibilité de poursuivre les «enseignements» autour du chef-d’œuvre. La possibilité de tenir compte du contrôle continu sur cette période paraît donc bien incongrue.

Lire le communiqué commun SNUEP-FSU/SNPI-FSU du 15/04/2021.

LA STRATÉGIE BLANQUER: UN NAUFRAGE ANNONCÉ

L’annonce de la fermeture des établissements scolaires et de la modification du calendrier des vacances scolaires par le Président de la République est un nouveau désaveu fort du ministre Blanquer. Alors que le SNUEP-FSU,avec les personnels,exigeait des mesures strictes de protection sanitaire afin de maintenir les lycées ouverts, ce dernier s’obstinait à réduire le débat à sa vision manichéenne ouverture/fermeture –taclant au passage ses homologues européens.

Le ministre porte donc la lourde responsabilité de cette nouvelle situation aucunement anticipée qui, une fois de plus, va imposer aux enseignant·es une réorganisation pédagogique dans l’urgence.

Lire le communiqué complet de du SNUEP-FSU du 31 mars 2021.

Encore plus déterminé à défendre et promouvoir l’enseignement professionnel public

Les 25 et 26 mars, c’est dans un contexte particulier que le SNUEP-FSU a tenu une première partie de son 7econgrès national. La situation sanitaire a nécessité l’organisation des premiers débats par visioconférence. Le renouvellement démocratique des instances a ainsi pu s’effectuer. Un second temps est prévu à la fin du mois de juin pour fixer les mandats du syndicat.

Devant l’absence de réelles mesures de protection pour les personnels et les élèves malgré un contexte sanitaire qui se dégrade encore, les congressistes dénoncent la gestion erratique de la crise sanitaire dans l’Éducation nationale et appellent les personnels à signer massivement la pétition pour l’accès au vaccin des personnels de l’Éducation nationale.

Lire le communiqué complet de sortie de congrès du SNUEP-FSU du 29 mars 2021.