CTMEN du 7 avril 2021 Déclaration liminaire de la FSU

Une semaine après l’allocution du Président de la République, en dépit de ses satisfecit répétés tout au long de ces derniers mois, la réalité est qu’il s’est trompé: au cours des dernières semaines, il a pris seul les décisions, fondant la politique sanitaire du pays sur des paris, méprisant l’alerte des scientifiques comme le débat démocratique, et s’est enfoncé dans un jusqu’au-boutisme dont toute la population paie maintenant le prix lourd.

La FSU s’inquiète des conséquences dramatiques de cette gestion incohérente et de ce reconfinement qui exposent une partie de la population à une grande précarité et va engendrer aussi son lot de souffrances sur le plan psychologique. Elle s’inquiète particulièrement pour les élèves les plus fragiles.

Le ministre de l’Éducation nationale s’enfermant dans le déni des difficultés concrètes que pose la crise sanitaire dans les écoles et les établissements, a réduit l’ensemble des problèmes posés à une question binaire: ouverture ou fermeture des lieux scolaires. Il porte une lourde responsabilité dans la situation actuelle.

Lire la déclaration liminaire de la FSU lors du CTMEN du 7 avril 2021.