Tous les articles par admin

Les fichiers de police -trop peu-recadrés par le Conseil d’Etat.

Saisi d’un recours en référé par les organisations syndicales CGT, FO, FSU, SAF, SM, Solidaires, l’Unef, ainsi que par l’association GISTI contre les décrets qui élargissent considérablement le champ de trois fichiers de police et de gendarmerie, le Conseil d’Etat vient malheureusement de rendre une décision de rejet.

Lire le communiqué intersyndical complet du 05 janvier complet ici.

CTMEN du 16 décembre 2020 Déclaration liminaire de la FSU

Avant d’entrer dans le cœur de sa déclaration, la FSU tient à faire un petit point d’actualité. Comme un symbole de cette année hors norme, c’est encore une fois par les médias, à 48 heures de la date concernée, que les personnels ont appris les modalités de (dés)organisation de cette fin de semaine. Lundi 14 décembre, le Premier ministre a annoncé que les absences des élèves jeudi et vendredi seront tolérées, afin de les protéger, eux et leurs familles, dans la perspective des fêtes de fin d’année.

Lire la déclaration liminaire de la FSU au CTMEN du 16/12 complète ici.

Rentrée 2021: pendant la pandémie, la casse continue!

La France traverse une crise sociale sans précédent. Pourtant le Ministère prépare la rentrée 2021 avec une forme de légèreté coupable sans prendre la mesure du caractère exceptionnel de la situation, ni même de l’état du second degré, exsangue après 4 ans de suppressions de postes, alors même que les effectifs augmentent.

Lors du comité technique ministériel préparant la rentrée 2021, les chiffres présentés confirment que l’avenir des collégiens, des lycéens et les conditions de travail des personnels ne sont pas la priorité de ce ministre. 1883 suppressions d’emplois de professeurs dans les collèges et les lycées, aucune création de postes de CPE, ou PsyEN alors même que les collèges et les lycées vont accueillir 43500 élèves supplémentaires. Les choix opérés prétendant pallier la crise économique laisse de nombreux jeunes sur le côté.

Lire le communiqué des SN de la FSU du 16/12 complet ici.

L’école à la carte n’est pas une réponse à l’épidémie

Comme un symbole de cette année hors norme, c’est encore une fois par les médias, à 48h de la date concernée, que la FSU et les personnels ont appris les modalités de (dés)organisation de cette fin de semaine. Lundi 14 décembre, le ministère a annoncé que les absences des élèves jeudi et vendredi seront tolérées, afin de les protéger, eux et leurs familles, dans la perspective des fêtes de fin d’année. Ce matin, le premier ministre, Jean Castex a confirmé que l’école,ne serait plus obligatoire jeudi et vendredi à la veille des vacances.

Lire le communiqué de la FSU du 15/12/2020 complet ici.

Retrait de l’oral de titularisation

La FSU, la FNEC FP-FO, la CGTEduc’action, SUD Educationet le SNCL-FAEN demandent le retrait de l’oral de titularisation imposé aux stagiaires de la session 2020etdont la grille d’évaluation est présentée aux organisations syndicales le 10 décembre. Le ministre ne veut pas reconnaître le caractère exceptionnel de ces concours et il a donc décidé, contre l’avis unanime des organisations syndicales, d’instaurer un entretien professionnel, donnant lieu à un avis supplémentaire pour la titularisation.

Lire le communiqué intersyndical complet du 13/12 ici.

Urgence climatique, urgence sociale:la FSU demande la mise en œuvre des mesures préconisées par la convention citoyenne sur le climat.

La Ministre de la transition écologique a convoqué les partenaires sociaux pour débattre de son projet censé transposer dans la loi les mesures issues de la convention citoyenne sur le climat.La ministre a structuré la réunion autour de trois sujets particuliers : affichage environnemental et publicité, entreprises et salariés, écocide…Globalement, les interventions du patronat revenaient à critiquer toutes nouvelles contraintes liées au climat.

Lire le communiqué de la FSU du 11/12/2020 complet ici.

CSE du 10 décembre 2020 Déclaration liminaire de la FSU

Ce CSE se déroule une semaine après la publication des résultats de l’enquête auprès des personnels et des parents d’élèves que la FSU a commandée à l’institut IPSOS. Celle-ci met en avant l’écart qui n’en finit pas de se creuser entre les intentions ministérielles et les attentes réelles des personnels.
Les enseignant-es estiment à 69% que les réformes de Jean-Michel Blanquer sont au mieux inutiles pour les élèves et pour 68 % d’entre eux elles vont plutôt dans le mauvais sens. 73 % trouvent que ces reformes aggravent leurs conditions de travail. Le sondage dessine le portrait d’une communauté éducative qui s’estime d’autant plus malmenée qu’elle a une haute idée du rôle de l’école et de l’utilité sociale des métiers de l’éducation. Si ce rejet global était connu chez les militant-es syndicaux-les, il s’avère en fait que les non syndiqué-es ont un regard plus sévère sur la politique éducative menée par le ministère.

Lire la déclaration liminaire intégrale de la FSU au CSE du décembre 2020.

PFMP et examens 2021dans la voie pro: des aménagements qui ne protègent pas des iniquités

Le SNUEP-FSU a participé à une multilatérale au ministère sur les aménagements prévus pour les examens 2021 dans la voie professionnelle. L’annonce majeure, déjà faite dans une instance non représentative, le comité de suivi de la réforme, consiste à reconduire, pour la session à venir, les seuils minima de semaines de PFMP effectuées par les candidat-es déjà appliqués à la session 2020, suite au confinement.

Si, pour le SNUEP-FSU, cette annonce est une mesure de bon sens, elle ne résout en rien les problèmes d’équité qui vont se poser entre les candidat-es qui ont pu effectuer ces stages et les autres. D’autant que le ministère insiste toujours pour que les élèves fassent un maximum de PFMP pour se rapprocher du décompte ordinaire, hors crise sanitaire. Pour le SNUEP-FSU, il aurait été plus sage de geler toute période de stage au-delà des seuils fixés, de manière à équilibre rentre tout-es les candidat-es le nombre de semaines effectuées. Ce gel des PFMP permettrait également de redonner du temps aux enseignements en classe, malmenés par les organisations dérogatoires diverses liées à la crise sanitaire.

Lire le communiqué de presse du SNUEP-FSU complet ici.

La FSU alerte sur la dégradation des conditions de travail des AESH

Lors du CHSCTMEN du 3 décembre, la FSU a alerté sur la situation actuelle des accompagnant-es des élèves en situation de handicap dont les conditions de travail se sont particulièrement dégradées du fait de la mise en place des pôles inclusifs d’accompagnement localisé (PIAL) en 2019 puis de la crise sanitaire.

Alors qu’ils et elles étaient auparavant majoritairement affecté-es sur un établissement auprès d’un élève, l’organisation par PIAL a ouvert d’autres perspectives: affectation sur plusieurs écoles et établissements, élargissement de la zone d’intervention à toutes les communes du PIAL, accompagnement de plusieurs élèves en mutualisant le plus possible, possibilité d’intervenir auprès d’élèves de la maternelle au lycée dans les PIAL inter degrés. L’institution demande aujourd’hui plus d’adaptabilité, plus de flexibilité, plus de mobilité au détriment le plus souvent du service rendu.

Lire le communiqué FSU du 08/12 complet ici.

COMMUNIQUÉ

Jean-Michel Blanquer prétend «revaloriser» la voie professionnelle, pour en faire une voie d’excellence, en réalité, il n’a de cesse de la démanteler et de l’appauvrir, la situation s’aggrave dangereusement dans les lycées professionnels. Personnels et élèves subissent les conséquences désastreuses de la réforme: épuisement, conditions de travail et d’études dégradées, savoir-faire professionnels et généraux au rabais, perte de sens du métier,déprofessionnalisation des formations…Sa volonté d’imposer l’apprentissage dans nos établissements fragilise nos statuts, dégrade toujours plus les conditions d’exercice de nos métiers et crée de nouvelles difficultés d’organisation pédagogique. Le service public d’enseignement professionnel a pourtant démontré, sa capacité à agir et à s’adapter pendant le confinement pour permettre à nos élèves de poursuivre leur scolarité.

Lire le communiqué intersyndical VP du 08/12/2020 complet ici.