POUR LE POUVOIR D’ACHAT, L’EMPLOI, LES MISSIONS PUBLIQUES MOBILISONS-NOUS LE 15 JUIN

Les organisations CGT, FSU, Solidaires et FA-FP de la Fonction publique se sont réunies le 27mai pour préparer la mobilisation du 15juin.Alors que le gel de la valeur du point d’indice poursuivi presque sans interruption depuis plus de 10 ans entraîne des pertes de pouvoir d’achat considérables, que la question de la revalorisation des filières féminisées est plus que jamais d’actualité, la date du rendez-vous salarial que doit convoquer le ministère n’est toujours pas fixée.

Lire l’appel intersyndical complet du 03/06/2021

GT CTA et CHSCTA : La FSU et la CGT quittent le GT

Aujourd’hui était prévue, dans la suite de la publication par le Ministre des conclusions du Grenelle de l’Éducation, la présentation de la feuille de route pour les ressources humaines dans l’Académie de Versailles, consultable sur le site du Rectorat.

Au vu du contenu du projet présenté et du contexte de dialogue social extrêmement dégradé dans l’Académie, la FSU et la CGT-Educ’action avaient décidé, en amont de ce groupe de travail, d’y lire une déclaration liminaire commune et de quitter la réunion sans participer aux échanges.

La Rectrice avait imaginé pour cette réunion une mise en scène révélant une posture descendante, déconnectée des attentes de la Profession. Elle entendait en effet présenter son projet derrière un pupitre, sous l’égide du Président de la République, dont nous pouvions voir le portrait officiel. Cela n’a fait que confirmer ce que nous savions : cette réunion ne permettrait aucun échange, nous n’y obtiendrions aucune réponse. Cela a renforcé notre conviction : nous ne pouvions cautionner par notre présence cette parodie de dialogue social.

La FSU et la CGT-Educ’action ont dénoncé dans leur déclaration le déni de dialogue social, mais aussi décrypté et condamné le projet présenté par Madame la Rectrice, qui franchit bien des lignes rouges. Nos organisations syndicales ont rappelé les revendications réelles des personnels, qui passent en premier lieu par une revalorisation ambitieuse de l’ensemble de nos professions, sans aucune contrepartie et par des créations de postes à la hauteur des besoins. Elles ont quitté ce groupe de travail avant qu’il ne débute.

Vous trouverez en pièce jointe de cette article la déclaration commune de la CGT et la FSU.

Codification du statut général de la Fonction publique: danger grave et imminent

Le jeudi 27 mai, la DGAFP a présenté aux organisations syndicales un projet de codification du statut de la Fonction publique, en application de l’article 55 de la loi du 6 août 2019 dite «de transformation de la Fonction publique» qui habilite le gouvernement à procéder par ordonnance pour ce faire. Derrière une procédure présentée comme «tech-nique»le projet présenté révèle une volonté politique d’accélérer et d’aggraver la «transformation» de la Fonction publique en déstructurant sa construction statutaire. La FSU dénonce cette manœuvre.

Lire le communiqué de la FSU du 28/05/2021 complet ici.

Déclaration de la FSU au CSE du 27 mai 2021.

Un mois après la reprise des cours en « présentiel » dans les établissements scolaires et l’application d’une jauge à 50 % dans les universités, même si la situation sanitaire s’améliore, le virus circule toujours et le nombre de personnes vaccinées ne permet pas encore d’atteindre, pour le moment, l’immunité collective.

Pour la FSU, Il est donc important que les deux ministères (éducation nationale et enseignement supérieur) maintiennent un protocole sanitaire strict. La règle doit rester la fermeture des classes en établissements scolaires dès le premier cas repéré et le non brassage, y compris pour les classes où l’enseignant.e est absent.e mais non remplacé.e.

Lire la déclaration complète de la FSU au CSE du 27/05/2021.

Grenelle de l’Éducation: encore des mots…

A l’occasion de la restitution des ateliers du Grenelle de l’Education, Jean-Michel Blanquer a annoncé des mesures qui sont loin d’être à la hauteur de la «revalorisation historique» promise par le ministre depuis des mois. Jean-Michel Blanquer évoque des engagements sans aucune garantie pour les années à venir, abandonnant toute idée de loi de programmation pluriannuelle qui aurait permis de donner de la visibilité et de la crédibilité au processus. Encore un renoncement!

Lire le communiqué de la FSU du 26/05/2021 complet ici.

La CGT, Solidaires et la FSU saisissent le Conseil d’Etat pour annulation du décret assurance-chômage

Comme l’ensemble des organisations syndicales, nos organisations n’ont eu de cesse de dénoncer la réforme de l’assurance chômage dictée par la volonté de faire peser sur les travailleuses et travailleurs précaires des économies considérables. Le scandale de cette réforme lancée avant la crise sanitaire devient une ignominie en pleine crise de l’emploi.

Lire le communiqué intersyndical complet du 21/05/2021 ici.

Appel à mobilisation le 12 juin contre le racisme et les idées d’extrême droite

Depuis maintenant plusieurs mois nous constatons un climat politique et social alarmant. S’allier avec l’extrême droite ou reprendre ses idées ne constituent plus un interdit. Les propos et actes racistes et sexistes au travail et dans la vie se propagent. Les attaques contre les libertés et les droits sociaux s’accentuent gravement. Dans ce contexte politique, économique, social et sanitaire les injustices explosent et génèrent une forte misère sociale.

Plusieurs lois liberticides organisent une société autoritaire de surveillance et de contrôle qui empêcheraient d’informer sur des violences policières, déjà trop importantes. De plus, si certaines de ces lois stigmatisent une partie de la population en raison de sa religion, d’autres en ciblent en raison de leur activité militante.

Comme les signataires de l’appel pour les libertés et contre les idées mortifères de d’extrême droite, nous ressentons toutes et tous l’urgence de construire une réponse forte et unitaire qui dessine l’alliance des libertés, du travail et d’un avenir durable.
Face à ce climat de haine, raciste et attentatoire aux libertés individuelles et collectives, nous avons décidé collectivement d’organiser le samedi 12 juin une première grande journée nationale de manifestation et de mobilisations qui se déclinera localement.
Cette journée fait partie des initiatives unitaires qui se multiplient. D’ores et déjà, nos organisations syndicales, politiques, associations, collectifs, signataires de l’appel, ont décidé de co-construire ce combat dans la durée.

Les premiers signataires :

Syndicats : CGT, FSU, Union syndicale Solidaires, Syndicat des Avocats De France, Syndicat de la Magistrature, Unef (Union nationale des Étudiants de France), Unl (Union nationale des Lycéens), Fidl, MNL (Mouvement national Lycéen), FSE (Fédération Syndicale Étudiante), l’Alternative, Confédération Paysanne, Union syndicale de la psychiatrie.

Associations et collectifs : Attac, LDH, FCPE, Fondation Copernic, Oxfam, Alternatiba, Amis de la terre Résilience commune, DAL, CNL (Confédération nationale du Logement), Émancipation collective, Rencontre des justices, Coexister, MRAP, CRAN, Sos Racisme, comité justice pour ibo QNQF , observatoire contre l extrême droite, Mrap, association ViSA, Femmes égalité, Collectif National pour les Droits des Femmes, Collectif féministe Les Rosies, Les effronté-es, AFPS, Conseil démocratique Kurde France, FTCR, CRLDHT, UTAC, France Amérique Latine,
Médias : Regards, L’humanité, Politis, Contre temps ;

Organisations politiques : Ensemble, Generations, La France Insoumise, GDS, Nouveaux Démocrates, NPA, Place Publique, les jeunes écologistes, JOC, MJCF (Mouvement des Jeunes Communistes), UEC, PEPS, Jeunes Generation-s, Rassemblement Communiste, UCL

Marche blanche pour Audrey ADAM

Une marche blanche est organisée samedi 22 mai à MERGEY (10) lieu de résidence d’Audrey ADAM, conseillère en économie sociale et familiale tuée dans l’exercice de ses fonctions. Le rendez-vous est donné à 10h45, Salle polyvalente – 92 rue du Général de Gaulles – 10600 MERGEY

La FSU appelle à participer à cette marche. Elle continue de demander qu’un hommage national soit rendu à cette agente publique qui a payé de sa vie son engagement au service de l’intérêt général.

Declaration du SNUEP-FSU versailles lors de la CAPA avancement accéléré du 19 mai 2021

Le manque d’anticipation du ministère, que la FSU n’a cessé de dénoncer, conduit à une situation scandaleuse pour la session 2021 des examens. Passons sur le fait que le ministre invente l’épreuve de philosophie optionnelle pour les baccalauréats généraux et technologiques inventant au passage un imaginaire « Accompagnement personnalisé de philosophie ».
La méconnaissance et le mépris dont fait preuve ce ministre concernant l’enseignement professionnel est hélas criant. Alors que les candidats aux Bac Général et technologique n’auront à passer que deux épreuves (la philosophie et le « grand oral »), les candidats au Bac pro devront eux passer cinq épreuves écrites (dont l’épreuve professionnelle terminale écrite ou orale). Nous déplorons toujours qu’aucun aménagement n’ait été envisagé pour cette dernière alors même que cette épreuve longue est parmi les plus anxiogènes et les plus mal appréhendées par les élèves. En outre, elle va se dérouler dans des conditions de préparation très disparates entre établissements et départements du fait des conditions sanitaires. Nous dénonçons cette rupture d’égalité.

Lire la déclaration complète du SNUEP-FSU Versailles lors de la CAPA avancement accéléré du 19 mai 2021.

DES AMÉNAGEMENTS TARDIFS, APPROXIMATIFS ET IRRESPONSABLES

Depuis des mois, nos Organisations syndicales demandent la mise en place d’un plan d’urgence pour l’Éducation. Depuis le printemps, elles réclament des aménagements des programmes et des modalités d’examen pour les élèves de la voie pro particulièrement fragilisé·es par la crise sanitaire.

Niant la réalité, le ministre n’a rien voulu entendre. À un mois des épreuves et au pied du mur, il est contraint de prendre des dispositions pour aménager les examens, reconnaissant enfin l’existence de difficultés pour la session 2021. Pour autant, l’intersyndicale Voie Pro considère ses réponses comme inadaptées et inacceptables. Les élèves de la voie professionnelle vont devoir passer toutes leurs épreuves ponctuelles comme une année « ordinaire » alors que leurs homologues du LGT n’en passeront qu’une seule.  

Lire le communiqué intersyndical complet ici du 18/05/2021.

Académie de Versailles